• Accueil

Formation annuelle

La formation est assurée par l’équipe de psychodrame du Centre Médico Psychologique de Montrouge, intersecteur I06 des Hauts de Seine, dépendant de l’Etablissement de Santé Erasme.

Le psychodrame fonctionne depuis douze ans et la responsable Jacqueline Bigeargeal manie cette approche thérapeutique depuis 30 ans, en particulier dans le service de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent de l’Hôpital Avicenne (Bobigny) service du professeur S. Lebovici, et à l’Unité de malades difficiles (UMD Henri-Colin) de l’EPS Paul Guiraud (Villejuif).

Elle s’adresse aux psychologues, psychiatres et toute personne ayant l’expérience d’un travail analytique personnel (même en cours) travaillant dans le domaine de la santé mentale.

Elle est ouverte à six candidats maximum par année universitaire.

Ils participent le mercredi matin aux séances de psychodrames hebdomadaires, suivies d’un temps de reprise, au CMP Joan Riviere à Montrouge.

ORGANISATION DE LA FORMATION

Sélection des candidats sur dossier et après entretiens.

Début septembre, la première réunion de l’ensemble des candidats et de l’équipe sera consacrée aux conditions générales du travail au CMP et des exigences qu’elles entraînent, comme dans tout service public, sur l’intégration dans l’institution, la confidentialité, etc. A cette occasion, il est remis un calendrier précis, une bibliographie et une grille permettant la prise de notes.

Première phase : immersion

Le mois de septembre est consacré à l’« immersion » des étudiants.

Ils assistent en tant que spectateurs aux séances exploratoires des nouveaux patients, séances qui permettent de confirmer ou d’infirmer l’indication de prise en charge par le psychodrame psychanalytique.

Ils participent aux réunions d’équipe et aux décisions d’orientation, en fonction de leur expertise.

Ils participent également à des jeux de rôles dans lesquelles ils jouent uniquement avec les psychodramatistes, en l’absence des patients.

Durant cette phase sont présentés des éléments théoriques ainsi que différentes techniques du jeu psychodramatique.

Deuxième phase : observation

A partir d’octobre, mois auquel redémarrent les séances avec les jeunes patients, les étudiants sont spectateurs, et non acteurs. La prise de notes et l’observation font partie du travail de formation.

Troisième phase : participation.

Les étudiants entrent ensuite dans la phase directe du jeu, sous un contrôle très attentif des meneurs de jeux et des autres membres de l’équipe.

Ces deux phases successives se déroulent sur un ensemble de 30 mercredis d’octobre à juin.

La matinée de formation clinique se termine par une réunion de reprise et d’analyse des pratiques avec toute l’équipe de psychodrame.

Au cours de l’année se tiennent un ou deux séminaires comportant une articulation théorico-clinique autour d’un ou plusieurs cas d’enfants.

calle